Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
fr:sic1-le-pas-suspendu-de-la-communisation [2011/12/02 00:14]
titorelli [La contre-révolution se construit sur les limites de la révolution]
fr:sic1-le-pas-suspendu-de-la-communisation [2015/04/12 21:08] (Version actuelle)
Ligne 56: Ligne 56:
 //La communisation et la socialisation ne forment pas une contradiction//​ //La communisation et la socialisation ne forment pas une contradiction//​
  
-La contradiction reste capital-prolétariat,​ elle ne devient pas une contradiction interne au prolétariat,​ même s'il y a un devenir de totale opposition entre les deux perspectives,​ elles sont intriquées et prises toutes deux et ensemble dans la contradiction capital/​prolétariat. La lutte du prolétariat contre le capital devient abolition des classes par l’expropriation du capital mais cette action même, dans son opposition au capital, redonne une force à l’affirmation du travail quand elle est stoppée par la classe capitaliste (c’est là qu’existent les acquis qu’on a vus). Cette affirmation provisoire et par défaut du travail, avance bien un état social, dont le devenir serait un État social donc une forme contre-révolutionnaire,​ le mouvement du prolétariat doit dans ce cas s’opposer à ce qu’il vient de poser. Le procès d’autotransformation en individus immédiatement sociaux peut, dans la lutte contre le capital et donc contre la classe capitaliste,​ être aussi une lutte contre des prolétaires défendant la condition prolétarienne. Lutte de la communisation contre la socialisation. ​+La contradiction reste capital-prolétariat,​ elle ne devient pas une contradiction interne au prolétariat,​ même sil y a un devenir de totale opposition entre les deux perspectives,​ elles sont intriquées et prises toutes deux et ensemble dans la contradiction capital/​prolétariat. La lutte du prolétariat contre le capital devient abolition des classes par l’expropriation du capital mais cette action même, dans son opposition au capital, redonne une force à l’affirmation du travail quand elle est stoppée par la classe capitaliste (c’est là qu’existent les acquis qu’on a vus). Cette affirmation provisoire et par défaut du travail, avance bien un état social, dont le devenir serait un État social donc une forme contre-révolutionnaire,​ le mouvement du prolétariat doit dans ce cas s’opposer à ce qu’il vient de poser. Le procès d’autotransformation en individus immédiatement sociaux peut, dans la lutte contre le capital et donc contre la classe capitaliste,​ être aussi une lutte contre des prolétaires défendant la condition prolétarienne. Lutte de la communisation contre la socialisation. ​
  
 ==== La contre-révolution se construit sur les limites de la révolution ==== ==== La contre-révolution se construit sur les limites de la révolution ====